mercredi 20 mars 2013

eXciSiOn


Hier soir, j'ai regardé  "Excision" de Richard Bates Jr et j'en suis encore sur le cul ! 
 

Plus fin que sa bande-annonce ne le laissait supposer, ce film, encore plus malsain qu'une œuvre de Friedkin, nous relate la lente plongée dans la folie la plus totale d'une adolescente perturbée au sein d'une famille américaine lambda du genre plutôt dysfonctionnelle. Interprétée par Annalynne Mc Cord, qui s'était déjà distinguée dans la série "Nip/Tuck" dans le rôle d'une ado perverse et allumeuse, elle nous tétanise par sa prestation glaçante de réalisme: méconnaissable physiquement tant elle est repoussante, elle n'hésite pas à aller dans les extrêmes les plus coriaces pour manifester la folie qui la ronge. 


Sa mère, castratrice envers son mari et autoritaire à l'excès à l'encontre de ses enfants, est incarnée par une Traci Lords magistrale qui démontre avec ce rôle qu'elle a largement gagné ses galons d'actrice de renom (il est bien dommage d'ailleurs qu'à cause de son passé dans le X, les réalisateurs ne songent pas à l'employer plus souvent car la donzelle a du talent à revendre c'est certain). 
La sœur atteinte de mucoviscidose et le père qui n'en peut plus de devoir supporter l'atmosphère si pesante qui règne dans son foyer sont interprétés respectivement par Ariel Winter et Roger Bart qui ne déméritent pas eux non plus.


Antithèse des films de teenagers tout en respectant leurs codes (photographie colorée, campus avec son lot de beaux gosses décérébrés et de pétasses impitoyables, musique fun), ce film envoie bouler toutes convenances et balance des images choquantes à tout va. Son final traumatisant à plus d'un titre restera à n'en pas douter dans le panthéon des fins cinématographiques les plus mémorables.  

Harry Max 

1 commentaire:

  1. Complètement !! J'ai bien aimé ses prières adressées à Dieu en personne aussi : "je ne veux pas être enceinte, je sais que vous êtes contre l'avortement, donc faites en sorte que ..." ;))

    RépondreSupprimer